L'Église

Elle s'est certainement toujours élevée à son emplacement actuel, au centre du vieux village, comme nous le montre l'aquarelle du peintre de Montigny, datant de 1597.1

Elle dominait l'ancienne place publique, l'actuelle Place Foch. Le presbytère se trouvait tout à côté et on en distingue encore les murs primitifs dans les locaux de l'école Maternelle Langevin Wallon.

 

La Cure de Rousies relevait du chapitre Sainte-Aldegonde de Maubeuge qui en avait la collation, c'est-à-dire le droit de nommer le curé. Les chanoinesses de Maubeuge percevaient donc la plus grosse partie des revenus de cette cure : grosse et petite dîme et elles reversaient une petite partie : la portion congrue, au curé du village.

Toutefois le soulagement des indigents et l'entretien de l'Eglise étaient à la charge des chanoinesses.

L'Eglise était dédiée à Saint-Waast, patron de Rousies et elle reçut le 5 Février 1736 une relique de ce saint offerte par le chapitre d'Arras.

 

L'Eglise actuelle date de 1867, elle a été reconstruite à l'emplacement de l'ancienne et du cimetière qui l'entourait. Une partie des ossements restèrent sur place, une autre partie fut transportée dans une pâture appartenant à la commune, au lieu dit Marière, où les hommes du village allaient se divertir au jeu de balle et où les Russes campèrent en 1817. C'est le Vieux Cimetière actuel, rue de la Grimpette.

 

L'Eglise possédait des boiseries sculptées provenant de l'Abbaye de Liessies mais un curé peu scrupuleux en a fait cadeau à des paroissiens aussi peu scrupuleux.

Vers 1963, un autre curé de Rousies, iconoclaste en soutane, sous prétexte de modernisation, a saccagé l'église, détruisant le Chemin de Croix, la Chaire de Vérité, mutilant les boiseries. C'est à cette époque également qu'ont disparu des registres paroissiaux de baptême et de mariage datant de 1763 (?) privant ainsi la commune de ses dernières archives.

 

Jusqu'en 1885, le Curé de Rousies desservait les deux paroisses de Rousies et de Cerfontaine.

 

Dans le pavement de l'entrée de l'Eglise se trouve une croix de pierre portant l'inscription suivante :

« Icy repose le corps de Maître Martin, Joseph RICHE,
bachelier en la Ste Théologie,
Curé de Rousies et Cerfontaine,
décédé le 18 Septembre 1750, âgé de 68 ans.
L'heure est venue pour moi,
elle viendra pour vous ».

 

Le « Nouveau Cimetière » de la rue de Maubeuge a été inauguré officiellement le 11 Octobre 1936.

 


1 Adrien de Montigny, peintre valenciennois, pour le service du Prince de CROŸ, Grand Bailli du Comte de Hainaut.